Grand Baromètre: un an sans gouvernement, c’est «honteux»

Le 18 décembre 2018, il y a un an, le Premier ministre Charles Michel annonçait sa démission à la Chambre. © Belga.
Le 18 décembre 2018, il y a un an, le Premier ministre Charles Michel annonçait sa démission à la Chambre. © Belga.

Il ne faut pas pousser le bouchon, il saute tout seul : à Ipsos qui les interroge sur la crise politique au fédéral, une écrasante majorité de citoyennes et citoyens estime que, un an sans gouvernement de plein exercice, c’est « honteux », c’est « inquiétant ». Les mêmes ajoutent que « cela n’a pas d’impact » sur leur vie personnelle…

Morales de l’histoire ?

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct