Accord confidentiel avec le Rwanda: la collaboration à l’international du SGRS va être auditée

Les députés souhaitent s’assurer que le ministre de la Défense de l’époque, Steven Vandeput (N-VA), avait été correctement informé. © Belga.
Les députés souhaitent s’assurer que le ministre de la Défense de l’époque, Steven Vandeput (N-VA), avait été correctement informé. © Belga.

Comme nous le révélions le 7 décembre dernier, un accord confidentiel entre le Service général du renseignement et de la sécurité (SGRS) – les renseignements militaires belges – et les services rwandais a été signé en octobre 2016. La mise au jour de ce memorandum of understanding (MOU) provoque aujourd’hui le lancement d’un audit de l’ensemble des accords signés par le SGRS avec des services étrangers.

Le Comité permanent R, le gendarme des services de renseignement, a remis ce mardi son rapport annuel entre les mains des députés de la commission de suivi. Cette réunion a eu lieu, comme toujours, à huis clos. Néanmoins il nous revient que la question du MOU avec le Rwanda a été abordée en marge du débat sur le rapport.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct