En levant le secret pontifical, le Pape n’oblige pas à dénoncer les agressions sexuelles

Petit à petit, le Pape prend des mesures pour lutter contre les abus sexuels sur mineurs. © Photo News.
Petit à petit, le Pape prend des mesures pour lutter contre les abus sexuels sur mineurs. © Photo News.

Ce mardi, un rescrit signé par le cardinal secrétaire d’Etat Pietro Parolin rapporte la décision du pape d’abolir le secret pontifical dans les cas de violences ou d’actes sexuels accomplis avec menace ou abus d’autorité, comme les cas d’abus sur mineurs ou sur personnes vulnérables, les cas de pédopornographie mais aussi les cas de non-dénonciation et de couverture de ces abus par des évêques ou des supérieurs d’instituts religieux. Une décision historique ou un ajustement à la marge ?

1

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Société