Gaia dénonce la maltraitance de dindes de Noël

Extrait de la vidéo tournée en cachette par Gaia
: les dindons grandissent dans leurs déjections. Entre 10 à 15
% d’entre eux mourraient avant l’abattoir, selon l’association.
Extrait de la vidéo tournée en cachette par Gaia : les dindons grandissent dans leurs déjections. Entre 10 à 15 % d’entre eux mourraient avant l’abattoir, selon l’association. - D.R.

Sous les néons glauques d’un vaste hangar sans ouverture sur l’extérieur, s’agglutinent des milliers de dindons, blancs au-dessus, bruns d’excréments en dessous. La caméra s’attarde sur quelques volatiles en piteux état. L’un se débat, les pattes en grand écart, croulant sous son poids. L’autre présente sur son flanc des taches noires – en fait des lésions si graves qu’il y a nécrose mêlée de matière fécale. Au fil des images, on découvre pire : un os dépasse d’un autre plumage ; c’est une fracture ouverte de l’humérus. Quelques flaques de diarrhée orange plus loin, on constate que pour, celui-ci, c’est fini. Ses congénères piétinent son cadavre souillé. La carcasse est fraîche, contrairement à celle qui gît sous une des mangeoires, apparemment en décomposition depuis plusieurs jours et masquée sous le lisier.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Consommation