Concerts de Noël: une façon plus mondialiste de concevoir la fête

«
La fille des neiges
» d’Alexandre Ostrovsky
: une évocation de la Russie éternelle.
« La fille des neiges » d’Alexandre Ostrovsky : une évocation de la Russie éternelle. - Grégoire Pont

Signe des temps, les concerts de Noël ne sont plus centrés sur la musique religieuse. Certes, on a entendu deux fois l’Oratorio de Noël, le 13 à Bozar avec Ton Koopman et le 14 à Flagey sous la direction du ténor Christof Prégardien dans le cadre de la résidence du Collegium Vocale Gent. Et, pour rester dans le ton, on aura la surprise de découvrir la Messe de minuit de Charpentier par Xavier Desprez et le New baroque Times à la cathédrale des Saints Michel et Gudule le 26 décembre.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Musiques