Conseil citoyen: 35 Saint-Gillois seront tirés au sort

Charles Picqué (PS) avait déjà lancé il y a quelques années au Parlement bruxellois un panel citoyen appelé à se pencher sur la problématique de la mobilité.
Charles Picqué (PS) avait déjà lancé il y a quelques années au Parlement bruxellois un panel citoyen appelé à se pencher sur la problématique de la mobilité. - Sylvain Piraux

C’est une petite révolution démocratique qui se profile à Saint-Gilles. Dès le printemps prochain, la commune accueillera le premier Conseil citoyen permanent, comme promis par le nouveau collège (PS-Ecolo) dans sa déclaration de politique générale. « L’implication citoyenne est un sujet qui me tient à cœur », entame le bourgmestre Charles Picqué (PS) qui avait déjà lancé il y a quelques années au Parlement bruxellois un panel citoyen appelé à se pencher sur la problématique de la mobilité. « Des initiatives diverses naissent sur le même sujet dans certaines communes comme des conseils de quartier, des applications ou encore des budgets participatifs. On voit, et c’est très bien, toute une série de projets allant dans le sens de la consultation et de l’implication du citoyen. Pour Saint-Gilles, nous souhaitons donner un aspect permanent à la formule ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct