A l’ONU, la Russie résiste à l’accès humanitaire en Syrie

Les Syriens tentent de fuir les zones bombardées. La position dure de la Russie n’est pas en leur faveur.
Les Syriens tentent de fuir les zones bombardées. La position dure de la Russie n’est pas en leur faveur. - AFP.

Jusqu’à présent, depuis juillet 2014, Moscou avait toujours préféré s’abstenir sur cette résolution 2165 qui ouvre quatre postes frontière en Syrie pour faciliter l’acheminement de l’aide humanitaire, et dont dépend le sort de plus de 4 millions de Syriens piégés par la partition du pays. Mais la posture du Kremlin s’est durcie, au point d’exiger une réduction du nombre de points de passage débattus et de soumettre leur propre projet de résolution, soutenu par la Chine.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct