«C’est se faire surprendre»

«C’est se faire surprendre»

« Une librairie indépendante, c’est comme une boîte de nuit. On ne sait jamais qui on va rencontrer. Ni avec qui on va rentrer. » Le message est joliment susurré par Benoît Poelvoorde. On l’entend dans les librairies indépendantes, évidemment. Mais aussi sur Facebook ou Instagram. Et il n’est pas le seul. L’acteur belge, grand amoureux des livres, initiateur de l’Intime Festival de Namur, s’est vite laissé convaincre d’enregistrer cinq messages en faveur de la librairie indépendante. C’est le Syndicat des librairies francophones de Belgique qui a lancé cette opération.

« On voulait remettre en avant la librairie indépendante », explique Régis Delcourt, de la librairie (indépendante évidemment) Point Virgule à Namur. « On est là avec des lieux, un accueil, des services adéquats. Nous voulions réaffirmer la place de la librairie indépendante dans la cité et ce qu’elle apporte. »

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Livres