Barbara Hendricks: «Chacun d’entre nous a un rôle à jouer pour trouver des solutions aux problèmes des réfugiés»

Barbara Hendricks: «Chacun d’entre nous a un rôle à jouer pour trouver des solutions aux problèmes des réfugiés»

La seule professeure de chant que j’ai eue, Jennie Tourel, était une réfugiée de la Seconde Guerre mondiale. Ma rencontre avec elle a réellement marqué ma vie, et m’a permis de trouver un but au début de ma carrière de musicienne. Elle m’a montré qu’être artiste signifiait servir son art, et qu’être au service d’une cause était extrêmement noble. Je ne serais jamais devenue l’artiste, ni même la personne que je suis aujourd’hui, si je ne l’avais pas rencontrée, ni n’avais travaillé avec elle.

Cela fait 33 ans que je suis ambassadrice de bonne volonté du HCR, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés. Au cours de toutes ces années, les conflits et situations forçant des populations à fuir se sont multipliés et devenus plus fréquents. Le nombre de réfugiés dans le monde n’a jamais été aussi élevé depuis la Seconde Guerre mondiale. Plus de 70 millions de personnes sont actuellement déplacées dans le monde, forcées de fuir la guerre et les conflits, abandonnant leur pays en quête de sécurité.

Nous devons absolument revoir notre vision quant à la manière de soutenir et aider les réfugiés. Nous avons également besoin d’outils complémentaires afin de résoudre la situation complexe des réfugiés issus tant d’anciens conflits insolubles que de conflits plus récents.

Force, courage et dignité

Même si les statistiques actuelles sur le nombre de personnes déplacées par les conflits, la guerre et les persécutions sont accablantes, nous devons garder à l’esprit qu’un réfugié est avant tout un être humain. De ceux que j’ai pu rencontrer, j’ai été profondément émue par leur force, leur courage et leur dignité. La persévérance dont ils font preuve pour fuir et surmonter des expériences extrêmement traumatisantes m’a convaincue de poursuivre mon combat en leur faveur. D’expérience personnelle, je sais à quel point, à travers leurs contributions à la société, ils peuvent impacter et améliorer la vie de nombreuses personnes. Il me suffit de repenser aux cours avec ma professeure pour me souvenir de l’impact qu’elle a eu sur ma vie et sur celle de tant d’autres étudiants.

La nécessité d’une coopération internationale

Souvenez-vous qu’en 2015, l’afflux de réfugiés et de migrants en Europe avait atteint des niveaux stupéfiants. De cette crise humanitaire et de solidarité est née la Déclaration de New York de 2016 ; engagement politique de poids en matière de protection qui a su combler une lacune majeure dans le partage des responsabilités à l’échelon international. Cette déclaration nous a menés au premier Forum mondial sur les réfugiés (GRF) qui se tient actuellement à Genève. Organisé par le HCR, exactement un an après le vote historique de 181 États membres des Nations Unies affirmant le Pacte mondial sur les réfugiés, le Forum mondial sur les réfugiés reconnaît la nécessité sine qua non d’une coopération internationale dans la recherche de solutions durables en faveur des réfugiés.

Ne laisser personne pour compte

Ces deux derniers jours, j’ai eu le privilège d’écouter des dirigeants gouvernementaux, des chefs d’entreprise, des représentants de la société civile et des ONG prendre de généreux engagements concernant l’éducation, l’emploi, la protection, l’énergie et dans la recherche de solutions. De tels engagements regroupent des approches humanitaires et des stratégies de développement, et apportent soutien – et espoir – aux réfugiés et aux communautés d’accueil. Ce Forum est en effet l’occasion de mettre en pratique le contenu du Pacte mondial sur les réfugiés, à savoir : alléger la pression sur les pays d’accueil qui, en dépit de ressources limitées, supportent une charge immense et ont sauvé des millions de vies ; renforcer l’autonomie des réfugiés – car, bien que la communauté de réfugiés regorge de talents et de volonté, notre aide demeure essentielle ; faciliter l’accès aux solutions dans les pays tiers ; assurer dans les pays d’origine des conditions favorables au retour des réfugiés dans la sécurité et la dignité et soutenir les ambitions des Objectifs de développement durable des Nations Unies de ne laisser personne pour compte.

A cette occasion, les promesses de contributions et d’actions prendront la forme d’une assistance financière, technique et matérielle, de changements politique et juridique pour permettre une meilleure inclusion des réfugiés dans la société, de places disponibles pour la réinstallation et d’un retour sécurisé dans le pays d’origine.

Tendre la main…

Non seulement ce Forum portait sur les réfugiés mais, plus important encore, il a été rendu possible grâce aux contributions de nombre d’entre eux, invités à participer. Ils nous ont inspirés, nous ont émus aux larmes, et nous ont prouvé qu’il suffisait de tendre la main aux personnes forcées de fuir, à nos sœurs et nos frères dans le besoin qui se relèveront et élèveront également chacun d’entre nous.

Nous vivons un moment charnière de notre histoire. Partout dans le monde, j’ai vu le HCR travailler pour aider les réfugiés à survivre, mais aussi à prospérer. Malheureusement, le HCR ne peut y arriver seul. Chacun d’entre nous a un rôle à jouer, petit ou grand, quel que soit l’endroit où l’on se trouve, pour trouver des solutions aux problèmes des réfugiés. Chaque voix compte, chaque action compte, chacun d’entre nous compte.

Je quitte le Forum, ce soir, avec la conviction que nous sommes dans la bonne direction, avec de l’amour dans nos cœurs et un esprit de paix sur terre et de bonne volonté pour toute l’humanité.

Cet article réservé aux abonnés
est en accès libre sur Le Soir+
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

     

    Cet article réservé aux abonnés est exceptionnellement en accès libre

    Abonnez-vous maintenant et accédez à l'ensemble des contenus numériques du Soir : les articles exclusifs, les dossiers, les archives, le journal numérique...

    1€
    le 1er mois
    J'en profite
    Déjà abonné?Je me connecte
    Aussi en Cartes blanches