Bye bye Bongo

<span>Bye bye Bongo</span>

Ecrite et mise en scène par Martin Goossens, la pièce dépote d’emblée. Batterie rugissante et guitare électrisante, c’est avec un concert rock que démarre l’histoire de Benoît. Au micro, il chante sa vie d’adolescent ordinaire qui va basculer, en même temps, dans le drame et l’amour. Alors que sur des mélopées sucrées de « teen movie », le jeune garçon timide vient de rencontrer la pétillante Sandra, il apprend que son père a péri dans un accident de voiture. Un solo déchirant au saxo traduit alors, sans un mot, la douleur qui le tord.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct