2019 vue par Pierre Kroll: «C’était l’année des feuilletons»

C’est en dessinant auour de la question du Brexit que Pierre Kroll s’est le plus amusé durant cette année 2019.
C’est en dessinant auour de la question du Brexit que Pierre Kroll s’est le plus amusé durant cette année 2019. - Dominique Duchesnes.

Pour Pierre Kroll, l’année 2019, c’était l’année des feuilletons. « Ce n’est pas toujours le cas. Il y a des années où il y a un gros chapitre qui domine, comme la Coupe du monde de football ou la présidentielle en France ou aux Etats-Unis », explique le caricaturiste. « Cette année, certes, il y a eu les élections chez nous, mais elles faisaient au fond partie d’une addition de feuilletons divers, qu’on a vécus comme des séries télés, avec des personnages qu’on découvre et des rebondissements. On a eu, par exemple, le feuilleton des gilets jaunes. Celui, invraisemblable, du Brexit. Celui du roi Albert II, autour de la question de son ADN. Sans compter celui de la campagne électorale. Ou, évidemment, la non-formation de gouvernement. »

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Livres