La vente de Voo rapportera de 350 à 485 millions à Nethys

«
Le prix minimum qu’on obtiendra est supérieur au maximum qu’on aurait pu obtenir sous l’ancien contrat
», se réjouit Julie Fernandez Fernandez.
« Le prix minimum qu’on obtiendra est supérieur au maximum qu’on aurait pu obtenir sous l’ancien contrat », se réjouit Julie Fernandez Fernandez. - © Photo News.

Après le culte du secret, voilà que l’intercommunale liégeoise Enodia et sa filiale Nethys jouent désormais la carte « transparence ». Alors que le projet de vente de 51 % de Voo au fonds américain Providence est exposé à l’ensemble du CA d’Enodia ce vendredi, la présidente Julie Fernandez Fernandez (PS) et les administrateurs Fabian Culot (MR) et Muriel Gerkens (Ecolo) ont pris le temps de nous expliquer, « à titre personnel et pas au nom du conseil », pourquoi ils sont favorables à cette vente. Et d’en détailler les conditions. « Nous avons pu atteindre une renégociation satisfaisante du contrat. Et nous sommes prêts à la présenter au CA d’Enodia et à l’ensemble des actionnaires », entame Fabian Culot.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct