Cyclo-cross: Mathieu van der poel, Cannibale des temps modernes

belga
belga

C’est à leur capacité de réaction après un échec qu’on les reconnaît, c’est grâce à leur force de rebond qu’ils s’extraient du peloton. Les grands champions ne s’appesantissent jamais très longtemps sur les difficultés qu’ils rencontrent au fil de leurs conquêtes, Mathieu van der Poel a ainsi renoué avec la victoire (Overijse) au lendemain de son premier accessit de la saison hivernale (une 3e place à Renaix, alors qu’il était invaincu en 2019 et venait d’enquiller 35 succès consécutifs dans cette discipline). Une semaine plus tard, le champion du monde sait que son maillot arc-en-ciel sera maculé de boue, ce dimanche à Namur. Le parcours de la seule et unique manche de Coupe du monde organisée (par Golazo) en Wallonie est traditionnellement ardu, il sera rendu encore plus exigeant par l’ajout d’un tronçon de 350 mètres en pavés (Route des Canons). Mais le prodige de Kapellen (24 ans), sacré « Sportif 2019 » aux Pays-Bas en cours de semaine, se sent comme chez lui dans la capitale wallonne (trois succès, en 2015, 2016 et 2018).

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct