lesoirimmo

25% de femmes en moins se font dépister contre le cancer du col de l’utérus

«
Il est possible que l’existence d’un vaccin ait pu laisser croire que cela dispensait dorénavant des examens par frottis
» explique le professeur Martine Piccart.
« Il est possible que l’existence d’un vaccin ait pu laisser croire que cela dispensait dorénavant des examens par frottis » explique le professeur Martine Piccart. - Belga

C’est une mauvaise nouvelle pour clôturer l’année : entre 2008 et 2017, le nombre de dépistages du cancer du col de l’utérus a diminué d’au moins un quart, d’après les chiffres livrés aujourd’hui par l’Agence InterMutualiste. Le Registre du cancer rapporte que 622 nouveaux cas de cancers du col de l’utérus ont été diagnostiqués en Belgique l’an dernier. Depuis 2008, l’Union européenne recommande un programme de dépistage organisé par frottis de col de l’utérus pour toutes les femmes âgées de 25 à 64 ans une fois tous les 3 ans. Une couverture optimale est le principal facteur de succès d’un programme de dépistage.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct