France: la police devant la justice pour les violences lors des manifestations de «gilets jaunes»

Depuis le début de leur mouvement de contestation sociale il y a un an, les «
gilets jaunes
» dénoncent régulièrement les «
violences policières
», l’usage des grenades et lanceurs de balles de défense (LBD).
Depuis le début de leur mouvement de contestation sociale il y a un an, les « gilets jaunes » dénoncent régulièrement les « violences policières », l’usage des grenades et lanceurs de balles de défense (LBD). - Photo News

870 signalements, 318 blessures à la tête, 25 éborgnés, 5 mains arrachées, deux morts. Ce triste décompte, c’est à David Dufresne qu’on le doit. Depuis le début du mouvement des gilets jaunes en France, le journaliste indépendant recense sur son compte Twitter toutes les images de violences policières contre des manifestants et des journalistes. Avec la même formule : « Allo @Place_Beauvau – c’est pour un signalement », suivie d’une photo ou d’une vidéo ainsi que de la source. Depuis novembre 2019, seuls les cas les plus graves sont comptabilisés, la cadence étant devenue trop effrénée.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct