lesoirimmo

France/ Afrique: «C’est en entendant votre jeunesse que j’ai voulu engager cette réforme»

L’accolade entre Emmanuel Macron et son homologue ivoirien, Alassane Ouattara, samedi à Abidjan.
L’accolade entre Emmanuel Macron et son homologue ivoirien, Alassane Ouattara, samedi à Abidjan. - AFP.

Le franc CFA est mort. Près de soixante ans après les indépendances africaines, Emmanuel Macron a profité de sa visite en Côte d’Ivoire, samedi 21 décembre, pour annoncer avec son homologue, le président ivoirien Alassane Ouattara, la fin du franc de la communauté financière africaine (CFA), une devise partagée par quatorze pays du continent.

L’annonce a eu l’effet d’une surprise nécessaire afin d’éviter que les rumeurs ne donnent lieu à des transferts de fonds massifs et des dévaluations. A partir de 2020, le franc CFA deviendra donc l’Eco pour les huit pays de l’Union économique et monétaire d’Afrique de l’Ouest (UEMOA) : le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée-Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo. Les six pays d’Afrique centrale qui font aussi partie de la zone franc, ne sont pour l’instant pas intégrés dans ce changement de monnaie mais devrait l’être dans un second temps.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct