Jean-Claude Juncker: «La Belgique? Le seul pays qui n’est pas fier de lui»

«
J’ai toujours voulu être journaliste. Je vais écrire des anecdotes et sur de vrais sujets que j’ai vécus et parfois façonnés à la tête de ma Commission et je vais faire des discours. Goldman Sachs
? Je ne les ai jamais vus. J’avais de bonnes raisons pour cela, la Grèce et d’autres. Je ne chercherai pas mon bonheur dans la proximité immédiate du grand capital, ce monde m’est totalement étranger
».
« J’ai toujours voulu être journaliste. Je vais écrire des anecdotes et sur de vrais sujets que j’ai vécus et parfois façonnés à la tête de ma Commission et je vais faire des discours. Goldman Sachs ? Je ne les ai jamais vus. J’avais de bonnes raisons pour cela, la Grèce et d’autres. Je ne chercherai pas mon bonheur dans la proximité immédiate du grand capital, ce monde m’est totalement étranger ». - Pierre-Yves Thienpont.

ENTRETIEN

Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne de 2014 à 2019, était l’invité de la rédaction. Sur la défensive sur les critiques que l’on entend sur l’Europe, il explique au Soir que sa Commission a fait ce qu’elle a pu dans les limites de son mandat. Et que les Etats l’ont souvent remise à sa place.

Est-ce étrange d’arrêter cette vie folle ?

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct