Les victimes belges soutiennent le centre

Réunies au sein de l’association V-Europe, les victimes belges d’attentats terroristes se réjouissent de la mise sur pied d’un centre européen d’expertise pour les victimes. « C’est intéressant car lorsqu’un attentat survient dans une ville européenne, les victimes sont très souvent de nationalités différentes », commente Philippe Vansteenkiste, président de l’association. « Quand ces gens rentrent chez eux, ils ont besoin d’un suivi, notamment psychologique. Or, dans certains pays, comme ils ont été blessés à l’étranger, cette offre n’existe pas. Ce centre va permettre de mettre en place une certaine cohérence, une uniformisation de l’aide. »

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct