«Une image d’ouverture, de créativité»

2019, ce fut aussi l’année du tour de France. Un événement « qui a contribué à l’image positive de Bruxelles, au-delà de l’impact au niveau de la fréquentation », insiste Patrick Bontinck.

Plus structurellement, le patron de Visit.Brussels insiste : « Depuis qu’on assume que nous sommes une ville cosmopolite, la perception est très bonne, cela parle aux gens. Nous n’avons plus cette étiquette de capitale administrative, mais bien celle d’une ville bouillonnante, avec une grande liberté culturelle. Il n’y a pas chez nous une culture dominante, nous n’avons pas connu de repli identitaire après les attentats… Il y a, au contraire, une grande ouverture grâce à la diversité. Nous sommes vus comme une ville où la créativité est très importante, où tout le monde peut s’affirmer. Un peu comme Milan a eu cette liberté de création, dans la mode, par rapport à Paris. »

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct