Remède au mal de mère

Séverine Vidal.
Séverine Vidal. - D. R.

Il a beau être étiqueté « roman jeunesse », recommandé pour des lecteurs à partir de 13 ans, Des astres de Séverine Vidal a de quoi séduire tous les publics. Certes, l’un de ses personnages sort à peine de l’adolescence, mais ce que cette histoire raconte de l’insondable complexité des relations mères-filles ne devrait pas connaître de frontières délimitées par l’âge. Qu’on ait 15, 35, 55 ou 90 ans, on se prendra une fameuse claque en lisant ces portraits de femmes, sur trois générations, orchestré autour d’un axe de rotation : l’amour maternel, qui peut être toxique ou salvateur. L’une se construira tant bien que mal, avec une mère qui prend toute la place. Une autre, au contraire, devra faire avec l’absence de la sienne, puisqu’elle a été abandonnée à la naissance. Entre les deux ? Un récit finement construit qui fait des allers-retours chronologiques pour mieux ménager le suspense et transformer ces relations maudites et rencontres manquées en thriller diabolique.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct