Hommage à Comte-Sponville

André Comte-Sponville.
André Comte-Sponville. - François Bouchon/Figarophoto.

Voilà plus de trente ans qu’André Comte-Sponville occupe une place à part dans la philosophie française : celle d’un moraliste rigoureux qui préfère l’éternité à l’actualité et qui a le souci d’écrire clairement et élégamment sur des choses profondes, plutôt que de compter ses disciples au milieu d’un maquis de concepts et de néologismes.

Ancien élève de l’École normale supérieure de la rue d’Ulm, il est l’auteur d’une œuvre abondante et importante, parmi laquelle on compte plusieurs « best-sellers », comme son Traité du désespoir et de la béatitude (PUF, 1984 et 1988), son Petit traité des grandes vertus (PUF, 1995) ou son Dictionnaire philosophique (PUF, 2013). Il était temps qu’un Cahier de l’Herne lui rende l’hommage qu’il mérite.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Livres