RD Congo: la rougeole tue plus qu’Ebola

En Ituri, la petite Moraku Tabhu, 3 ans et demi, a été prise en charge par MSF.
En Ituri, la petite Moraku Tabhu, 3 ans et demi, a été prise en charge par MSF. - Alexis Huguet.

L’épidémie d’Ebola, qui a cette année coûté la vie à 2.200 personnes dans l’est du Congo, a fait nettement plus parler d’elle que la rougeole, maladie a priori plus commune. Et pourtant, depuis le 1er janvier 2019, plus de 288.000 Congolais ont contracté cette infection éruptive, et plus de 5.700 décès ont été enregistrés.

Au Congo, cette épidémie est trois fois plus virulente que l’année précédente et, à lui seul, ce pays représente un tiers des cas mondiaux de rougeole. Les bébés et les enfants de moins de 5 ans sont de loin les plus touchés par cette maladie qui provoque des complications (pneumonie et encéphalite), et peut diminuer durablement l’immunité et causer des dégâts irréversibles au cerveau provoquant cécité ou surdité.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct