Vingt ans après la tempête, le parc de Versailles reverdit

Vingt ans après la tempête, le parc de Versailles reverdit
DR

Jeudi matin, 440 chênes ont été replantés sur l’allée de Saint-Cyr dans le grand parc du Château de Versailles. La date n’a pas été choisie au hasard. Il y a vingt ans jour pour jour, le domaine se réveillait dévasté après le passage de la tempête Lothar. Pendant deux heures, des vents de 210 kilomètres/heure ont soufflé, affectant bosquets du petit parc, parcelles boisées du grand parc et du Trianon, et alignements d’allées. Au matin du 26 décembre, quelque 18.500 arbres, sur un total de 350.000, sont à terre et 80 % des espèces rares ont été détruites. Des spécimens historiques ont disparu à jamais, dont les deux tulipiers de Virginie plantés par Marie-Antoinette en 1783 au Petit Trianon, ou encore le pin de Corse de Napoléon Ier. Dans les semaines qui suivent, il faudra encore abattre plus de 30.000 arbres qui menacent de chuter.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct