Les dix livres qui ont marqué la décennie

Les dix livres qui ont marqué la décennie
© Vincent West / Reuters.

Caustique

« La carte et le territoire » de Michel Houellebecq

C’est le roman qui lui a valu le Goncourt. Houellebecq y est drôle, virulent, caustique et, comme toujours, désespéré. Mais l’auteur ici sourit de sa désespérance, elle lui est source de moquerie, de sourire, et donc, peut-être, de ressourcement. Gardez le « peut-être » à l’esprit. Houellebecq se met en scène de façon amusée et amusante, mais c’est un artiste qui est au centre du roman, ce qui permet à l’auteur une belle férocité à l’égard du monde de l’art contemporain, de sa valeur superficielle et des « people » qui vibrionnent autour. C’est peut-être le roman le moins véritablement provocateur de l’écrivain, et donc le plus passionnant à décortiquer. Sa vision de la société contemporaine est toujours acide. Et sans doute lucide.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct