Une année et six défis pour Félix Tshisekedi

Félix Tshisekedi à la tribune de l’Assemblée générale des Nations unies, le 26 septembre dernier à New York.
Félix Tshisekedi à la tribune de l’Assemblée générale des Nations unies, le 26 septembre dernier à New York. - EPA.

Analyse

Voici un an, à la veille d’élections qui avaient été déjà retardées de deux ans et que le Congo comptait financer sur ses fonds propres à hauteur de 500 millions de dollars, tous les voyants étaient au rouge et les ambassades multipliaient les consignes de prudence. Le 31 décembre cependant, le pire ne s’est pas produit : la « machine à voter » coréenne a tourné à plein régime, les électeurs congolais se sont déplacés en masse et dès le soir des élections il apparaissait que le « dauphin » de Joseph Kabila, Emmanuel Shadary, ne serait pas élu.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct