Le Mot de l’année 2019 est «chill»: comment le jury sélectionne-t-il les mots finalistes?

Le jury du mot de l’année pèse et soupèse les propositions des internautes pour arrêter une liste de dix mots finalistes.
Le jury du mot de l’année pèse et soupèse les propositions des internautes pour arrêter une liste de dix mots finalistes. - Pierre-Yves Thienpont

La scène pourrait sembler étrange : quatre journalistes (William Bourton et Jean-Claude Vantroyen du Soir, Annick Capelle et Mehdi Khelfat de la RTBF) et deux professeurs de linguistique (Michel Francard et Anne-Catherine Simon de l’UCLouvain) en train d’ânonner des mots, de tenter d’en apprivoiser la prononciation, de remonter jusqu’à leurs origines et, pour y parvenir, s’attarder parfois quelques secondes sur une chanson de rap. Le jury du nouveau mot de l’année a ces aspects-là lorsqu’il travaille, pèse et soupèse les propositions venues des internautes lors de la première phase de l’opération pour finalement arrêter une liste de dix mots finalistes.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct