Namur la fourmi, Liège la cigale: petites piques budgétaires entre Mosans

Le bourgmestre de Namur Maxime Prévot (CDH) s’accorde une bonne note en matière de gestion.
Le bourgmestre de Namur Maxime Prévot (CDH) s’accorde une bonne note en matière de gestion. - Dominique Duchesnes

Devoir oblige, les communes wallonnes ont présenté en cette fin d’année leur budget 2020. Les principales villes comme les autres. Tendance générale : les temps sont durs et les équilibres financiers – quand on est à l’équilibre à l’exercice propre sans ponctionner dans les réserves, ce qui n’est pas une règle générale – précaires. Beaucoup en appellent à l’aide des niveaux de pouvoir supérieurs – Région ou fédéral –, voire à une reprise des finances des zones de secours, autrement dit les pompiers, par les provinces. A titre d’exemple, la dotation prévue au budget 2020 de la Ville de Namur pour la zone Nage (les pompiers donc) est de 9,9 millions d’euros.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct