Contre l’Iran, la stratégie de la pression maximale de Trump est un échec

Contre l’Iran, la stratégie de la pression maximale de Trump est un échec

C’est un pas supplémentaire dans l’escalade des tensions entre Washington et Téhéran. Les États-Unis ont accusé mardi l’Iran d’avoir « orchestré » la prise d’assaut de leur ambassade à Bagdad, et ont exhorté les autorités irakiennes à la « protéger », faute de quoi ils entendent « défendre » eux-mêmes les Américains en Irak.

Pour rappel, ce vendredi soir, d’énièmes tirs de roquettes ont tué un sous-traitant américain en Irak. Dimanche soir, les avions américains ont répliqué en bombardant les bases des Brigades du Hezbollah, une faction pro-Iran en Irak qu’ils accusent d’être derrière ces tirs de roquettes, tuant 25 combattants et suscitant une indignation générale jusqu’au plus haut niveau de l’Etat irakien.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct