«Sortez-moi de là»… à Tokyo, Carlos Ghosn était comme un lion en cage

«Sortez-moi de là»… à Tokyo, Carlos Ghosn était comme un lion en cage
Carlos Ghosn « n’en pouvait plus », dit un proche. La sédentarité convient mal à un homme qui a passé sa vie en avion et dont l

A Tokyo, il était comme un lion en cage. Frustré. Apeuré. Et en colère. « Sortez-moi de là. » Les semaines, les mois passant, Carlos Ghosn le disait de plus en plus souvent à ses proches, à son équipe d’avocats et de communicants, et à ses rares visiteurs, comme à Nicolas Sarkozy, quand l’ancien président de la République s’était entretenu avec lui, en octobre, à l’ambassade de France en marge des cérémonies d’intronisation du nouvel empereur.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct