Arnaud Zacharie: «Il faut aborder le Green Deal comme une sortie par le haut de la crise économique»

«
La gageure est de prôner une société ouverte mais qui soit aussi égalitaire et soutenable.
»
« La gageure est de prôner une société ouverte mais qui soit aussi égalitaire et soutenable. » - Photo News

La mondialisation libérale et le repli national-populisme sont les deux traits distinctifs des sociétés post-industrielles du début du XXIe siècle. Dans Mondialisation et national-populisme, le volumineux essai qu’il vient de faire paraître, le secrétaire général du Centre national de coopération au développement, Arnaud Zacharie, montre en quoi ils sont l’envers et le revers d’une même médaille.

Vous expliquez que la montée des nationalismes et des populismes est au fond une sorte de réflexe de défense un peu désespéré des perdants de la mondialisation. Un phénomène compréhensible mais dangereux…

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct