Philippe Goffin: «Le repli sur soi n’est pas un bon signal»

Philippe Goffin: «Le repli sur soi n’est pas un bon signal»
Mathieu GOLINVAUX.

entretien

Je n’ai pas changé grand-chose au mobilier », entame Philippe Goffin qui nous reçoit dans le bureau occupé jusqu’à fin novembre par Didier Reynders. Le nouveau ministre des Affaires étrangères et de la Défense se sent bien dans son rôle et compte porter haut les couleurs de la Belgique. La semaine prochaine, il se rendra au Congo pour rencontrer le président Tshisekedi. En février, il se rendra à New York pour présider le Conseil de sécurité de l’ONU.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct