Diffusion: «C’est important d’être fiers des films issus de notre communauté»

Parmi les buts d’une cérémonie comme les Magritte : mettre en avant une identité, remplir des salles, faire connaître le cinéma belge à l’étranger…

F.D. : Si on regarde le contexte de manière plus globale, même au-delà du cinéma, il y a une réalité qui existait il y a dix ans et qui existe toujours aujourd’hui : en Belgique francophone, sans doute le revers positif du fait qu’on ne soit pas très nationalistes, on n’est pas facilement fiers de ce que l’on fait, fiers de nos talents… Dans les Magritte, il y a cet objectif d’être fiers. Mais cet objectif peut aussi être atteint par d’autres vecteurs et ne se limite pas au cinéma.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct