Nafissatou Thiam: «Je n’attaque pas 2020 en mode ‘guerre’»

Nafissatou Thiam: «Je n’attaque pas 2020 en mode ‘guerre’»
Belga

Partie hier pour trois semaines de stage à Stellenbosch, en Afrique du Sud, Nafissatou Thiam va escalader à partir de ce samedi 4 janvier les premiers versants de son année olympique, celle où elle espère conserver le titre improbable décroché en 2016, à Rio, qui l’avait lancée sur les sentiers de la gloire. Ce sera, pour elle, un moyen d’oublier en partie une année 2019 marquée par deux blessures – au mollet en janvier, au coude en mai – qui l’ont psychologiquement marquée même si, au bout du compte, avec une médaille d’argent aux Mondiaux de Doha et quatre records personnels améliorés tout au long de l’année (200 m, hauteur, longueur, poids), elle ne s’en est pas trop mal tirée, loin de là. À l’heure de la remobilisation, on a refait avec elle le tour de sa dernière saison et vérifié la hauteur de ses ambitions futures.

1 « Doha, je ne vois pas ça comme une défaite »

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Athlétisme