Saint-Feuillien, entre bières nouvelles et bière triplement distillée

Dominique Friart propose désormais une eau-de-vie de bière qui a mûri dans des fûts de bourbon.
Dominique Friart propose désormais une eau-de-vie de bière qui a mûri dans des fûts de bourbon. - J.-L. B.

C’est une des plus anciennes brasseries de Wallonie. Installée au cœur du bourg hennuyer du Rœulx, la brasserie Saint-Feuillien possède d’ailleurs toujours son ancienne salle de brassage dans un bâtiment séculaire, où le cuivre et la brique rivalisent d’esthétisme au milieu des illustres engrenages qui faisaient tourner tout ce mécanisme il y a quelques années encore.

Puis la patronne Dominique Friart a décidé d’aller de l’avant en construisant une toute nouvelle unité de brassage, juste au bout de la cour de la brasserie historique. Pour Alexis Briol, le maître-brasseur, ce n’était plus tenable de brasser « à l’ancienne » autant de bières, d’autant plus que la production actuelle est de 50.000 hl, dont 46% partent à l’exportation en Italie, France, Pays-Bas, Danemark, Russie, Japon. La croissance de ces dernières années a évidemment été boostée par les nouveaux investissements.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Wallonie