Attaque à Villejuif: pourquoi l’enquête est confiée au parquet antiterroriste

Au cours de sa déambulation meurtrière, l’auteur des coups de couteau a crié «
Allah akbar
». © EPA / Christophe Petit Tesson.
Au cours de sa déambulation meurtrière, l’auteur des coups de couteau a crié « Allah akbar ». © EPA / Christophe Petit Tesson.

Les indices laissant penser à une radicalisation islamiste étaient réunis. En suffisance, en tout cas, pour que le Parquet national antiterroriste français (PNAT) annonce au cours du week-end se saisir de l’enquête sur l’attaque au couteau de Villejuif, perpétrée vendredi par un jeune homme au passé psychiatrique difficile.

Nathan C, 22 ans, a tué un homme et blessé deux femmes au couteau, dans le parc des Hautes-Bruyères de cette commune du Val-de-Marne, au cours d’une déambulation meurtrière de près d’une heure. Avant d’être lui-même abattu par la police.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en France