Négociations fédérales: mais que veut vraiment la N-VA?

Les dernières déclarations du ministre-président flamand, Jan Jambon, ne donnent pas l’impression que son parti trépigne à l’idée de monter dans un attelage fédéral... © Photo News.
Les dernières déclarations du ministre-président flamand, Jan Jambon, ne donnent pas l’impression que son parti trépigne à l’idée de monter dans un attelage fédéral... © Photo News.

Officiellement, la N-VA veut participer au prochain gouvernement fédéral. Après Bart De Wever et d’autres, Theo Francken l’a encore répété ce week-end dans la DH  : « Nous sommes le plus grand parti de Belgique, il est logique d’en faire partie. » Mais à écouter différentes sorties des leaders nationalistes flamands ces dernières semaines, on est en droit de se demander si cette volonté relève d’une véritable ambition ou plutôt d’une stratégie de communication destinée à pouvoir affirmer, si in fine le parti ne participe pas au prochain exécutif fédéral, qu’il aurait voulu en être mais que les autres l’ont écarté. Un rôle du Calimero affectionné par la N-VA.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct