L’ogre Weinstein devant la justice américaine

Harvey Weinstein à sa sortie d’une audience de la cour suprême de l’Etat de New York le 6 décembre dernier. © Reuters.
Harvey Weinstein à sa sortie d’une audience de la cour suprême de l’Etat de New York le 6 décembre dernier. © Reuters.

La scène se déroule le 25 mai 2018 à 7h25 heure locale devant les journalistes du monde entier. Harvey, le « Dieu » de Hollywood, le producteur de génie aux 81 statuettes, s’extrait d’un véhicule aux vitres teintées. Les flashes crépitent, les micros sont tendus et les caméras haut perchées pour saisir l’expression de son visage mais aucun tapis rouge à l’horizon, aucune star glamour en robe-fourreau pour poser à ses côtés.

Vêtu d’une veste sombre, d’un pull bleu ciel et d’une chemise blanche, le producteur n’est pas attendu par l’Académie des Oscar mais par un magistrat qui, dans les locaux de la police du district de Manathan, s’apprête à lui décerner deux chefs d’inculpation : viol et agression sexuelle. C’est menotté et sous escorte policière qu’il sortira du commissariat pour être emmené au tribunal. Ces images feront le tour du monde.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct