Les étudiants français, champions des départs en Erasmus

Les étudiants français, champions des départs en Erasmus
Hollandse Hoogte / Ronald van den Heerik

Pour Lucie et Maarten, l’Union européenne, ça n’a pas pris 50 ans. » « Partir pour un diplôme, revenir avec bien plus. » Cette campagne publicitaire, qui s’affichait sur les murs du métro parisien ces dernières semaines, aurait pu être commanditée par Erasmus. Le dispositif d’échange universitaire, qui a fêté ses trente ans en 2017, constitue l’une des grandes réussites de la construction européenne. Apprentis, demandeurs d’emplois, enseignants-chercheurs ou jeunes professionnels peuvent désormais en bénéficier, mais les étudiants restent son cœur de cible. En 2016, ils étaient 312 347 à être partis dans l’un des 33 pays participants. Les 28 États membres de l’Union européenne ainsi que cinq pays limitrophes (la Norvège, l’Islande, le Lichtenstein, la Macédoine et la Turquie) sont en effet intégrés au dispositif.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct