Ressources naturelles: pourquoi l’humanité vit à crédit

© Reporters
© Reporters -

« L’ air que nous respirons, l’eau que nous buvons et les sols qui nous nourrissent font partie d’un écosystème mondial délicat, que l’activité humaine met de plus en plus à dure épreuve.  » Cette phrase, prononcée par Ban Ki-moon en avril dernier à l’occasion de la Journée de la terre nourricière n’a jamais été autant d’actualité. En d’autres termes : l’humanité pèse lourd, et ça ne va pas en s’arrangeant.

Le 13 août 2015, le couperet tombe via l’ONG Global Footprint Network : le « jour du dépassement est arrivé ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct