Deuxième phase du transfert intégral des missions à Charleroi

Pendant un an et demi, l’expérience Tibi s’est concentrée dans l’intra-ring urbain, avant l’élargissement du périmètre à des quartiers proches et fréquentés.
Pendant un an et demi, l’expérience Tibi s’est concentrée dans l’intra-ring urbain, avant l’élargissement du périmètre à des quartiers proches et fréquentés. - DR.

A Charleroi, le transfert intégral des missions de propreté publique exercées par la Ville vient d’entrer dans sa deuxième -et dernière- phase : début 2018, un nouveau secteur d’activité avait été créé au sein de l’intercommunale Tibi, jusque-là exclusivement en charge de la collecte et du traitement des déchets ménagers. Objectif : lui permettre d’étendre le champ de ses compétences au nettoiement de l’espace public et au balayage des voiries et trottoirs, une première en Wallonie.

De la prévention à la vidange des poubelles publiques en passant par l’évacuation des dépôts clandestins, l’intercommunale a tout repris à son compte. Pendant un an et demi, l’expérience s’est concentrée dans l’intra-ring urbain, avant l’élargissement du périmètre à des quartiers proches et fréquentés.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct