Pourquoi le delta du Gange s’effondre deux fois plus vite que prévu

Cette région couvre les deux tiers du Bangladesh et une partie de l’Etat indien du Bengale occidental. © ESA.
Cette région couvre les deux tiers du Bangladesh et une partie de l’Etat indien du Bengale occidental. © ESA. - A colourful view of the Bangladesh coastline seen by Envisat's Medium Resolution Imaging Spectrometer (MERIS)

Les deltas sont des systèmes dynamiques en constante évolution, entraînés par des interactions entre les processus fluviaux et océaniques terrestres. Ces riches zones plates fertiles, qui représentent moins de 1 % de la surface de la Terre, sont vitales pour la sécurité alimentaire de plus d’un demi-milliard de personnes. Les deltas sont largement reconnus comme très vulnérables aux changements climatiques en cours, en particulier à l’élévation du niveau de la mer et aux changements de ruissellement, ainsi qu’aux impacts anthropiques. Le delta Gange-Brahmapoutre-Meghna (GBM), le plus grand du monde avec une superficie de 150.000 km2, représente un défi majeur pour l’adaptation au stress climatique futur de près de 200 millions d’habitants. Cette région deltaïque couvre les deux tiers du Bangladesh (100.000 km2) et une partie de l’État indien du Bengale occidental.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct