Photovoltaïque: les arguments du Conseil d’Etat pour justifier de faire payer les Wallons

Pour le Conseil d’Etat, le régulateur a le droit de modifier son tarif s’il le souhaite, au nom d’une plus juste répartition des coûts du réseau entre consommateurs.
Pour le Conseil d’Etat, le régulateur a le droit de modifier son tarif s’il le souhaite, au nom d’une plus juste répartition des coûts du réseau entre consommateurs. - IMAGEGLOBE.

Le dossier du photovoltaïque wallon est entré dans une nouvelle phase surréaliste : depuis le 1er janvier, les détenteurs de panneaux ne reçoivent plus de facture de régularisation. Et ce pendant quatre mois. Pour la simple et bonne raison qu’un flou artistique existe sur le tarif de réseau qui leur est applicable.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct