«Les populations n’ont jamais rien eu à dire à propos de leur mode de développement»

«Les populations n’ont jamais rien eu à dire à propos de leur mode de développement»

Entretien

Au lendemain des indépendances, voici six décennies, l’agronome français René Dumont jetait un pavé dans la mare avec son livre « l’Afrique noire est mal partie », où il évoquait principalement un développement agricole trop technique, qui ne tenait pas suffisamment compte des savoirs traditionnels. Il rappelait aussi le « pacte colonial » qui avait placé le continent africain dans une situation d’infériorité, depuis la traite négrière du 15eme siècle jusqu’à la colonisation.

Nous avons demandé à Alain Huart, agronome, expert auprès du WWF et de l’Union européenne, auteur de nombreux livres sur la République démocratique du Congo, si la prophétie de René Dumont s’était ou on réalisée.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct