Les Américains multiplient les cafouillages dans le dossier iranien

Des milliers d’Iraniens se pressaient autour du cercueil du général iranien Qassem Soleimani, à Kerman, ville natale de l’officier, dans le sud-est du pays. Une bousculade y a provoqué la mort de plusieurs dizaines de personnes. © Photo News.
Des milliers d’Iraniens se pressaient autour du cercueil du général iranien Qassem Soleimani, à Kerman, ville natale de l’officier, dans le sud-est du pays. Une bousculade y a provoqué la mort de plusieurs dizaines de personnes. © Photo News.

Bévue, couac ou cafouillage, la vraie fausse sortie d’Irak de l’armée américaine restera dans les mémoires au Pentagone ce 6 janvier, où certains ont dû entendre siffler leurs oreilles. En deux mots : l’Agence France Presse annonçait vers 20 h 40 que l’armée américaine avait indiqué au numéro deux du commandement militaire irakien qu’elle allait « repositionner » les forces de la coalition antidjihadistes dans le but d’« un retrait de l’Irak de manière sécurisée et efficace ». La nouvelle faisait évidemment le tour du monde (et du web) en quelques minutes… avant d’être démentie, au bout d’une bonne heure et demie, par le chef d’état-major américain, le général Mark Milley en personne. Que s’était-il donc passé ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct