«Comme on nous parle»: les doigts dans la crise (d’adolescence)

«Comme on nous parle»: les doigts dans la crise (d’adolescence)
D.R.

C’est une mère de famille, le 24 décembre, dans la librairie d’un centre commercial. Elle a une liste : le nouvel Astérix, le Soif d’Amélie, le Goncourt de Dubois, La Panthère de Tesson… Mais c’est en cherchant les coloriages pour adultes qu’elle se perd et déboule au rayon des psys et des coachs de vie.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Chroniques