Michaël, sans voiture mais pas immobile

Michaël, sans voiture mais pas immobile

témoignage

Automne 2017, un joint de culasse fait basculer les choses. La vieille voiture de Michaël Horevoets rend l’âme. Depuis, le jeune homme de 29 ans est sans voiture. Pas une mince affaire. Couvin est à 14 kilomètres de Treignes où il habite ; Philippeville à 24, Givet à 14. Mais des circonstances négatives et positives le poussent à se passer d’auto. « Je venais de contracter un prêt conséquent pour acheter une maison, donc pas question d’acheter une nouvelle voiture. Par ailleurs, j’ai décidé de m’installer en face de mon lieu de travail. C’est aussi un choix : il me semble qu’il est logique d’habiter à proximité de son boulot ». Une exception dans le paysage wallon où il est rare de déménager pour se rapprocher de son emploi, même lorsque celui-ci s’éloigne…

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct