Missiles sur des cibles américaines en Irak: l’Iran veut sauver l’honneur, pas provoquer la guerre

Des Irakiens observent les cratères provoquées par les missiles tirées par l’Iran, à proximité d’une base militaire de la coalition.
Des Irakiens observent les cratères provoquées par les missiles tirées par l’Iran, à proximité d’une base militaire de la coalition. - Reuters

Une vingtaine de missiles tirés la nuit dernière depuis l’Iran par les Gardiens de la révolution sur deux bases irakiennes où se trouvent casernés des militaires américains constituent à n’en point douter la réponse très étudiée des autorités de la République islamique après l’assassinat, ce 3 janvier par un drone US, du nº2 virtuel du régime le général Qassem Soleimani. La balle, si l’on ose dire, est maintenant dans le camp américain, entre les mains du « commander in chief », Donald Trump, qui se prononcera dans quelques heures.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Proche-Orient