La Nasa découvre une nouvelle Terre: est-elle vraiment habitable?

La Nasa découvre une nouvelle Terre: est-elle vraiment habitable?
AFP

C’est ce qu’on pourrait appeler le syndrome du second. Depuis sa mise sur orbite en avril 2018, le satellite américain Tess, dédié à la recherche de nouvelles exoplanètes, n’a pas fait beaucoup parler de lui. Le successeur du télescope spatial Kepler n’a pas eu droit aux mêmes hommages publics que son aîné pour son premier cri, son premier sourire, son premier mot ou ses premiers pas. C’est le drame silencieux que vivent tous les deuxièmes… En l’occurrence, la faute en incombe pour partie aux journalistes, pour partie aux scientifiques eux-mêmes, tous ensemble réticents à feindre un enthousiasme qu’ils ne ressentent plus vraiment. Tels de bons parrains, ils s’enquièrent pourtant avec sincérité de l’évolution du petit dernier. Mais l’émotion est moins vive.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Lena