Le héros discret de Jean Echenoz

Le roman de Jean Echenoz pétille de trouvailles à tous les niveaux de l’écriture.
Le roman de Jean Echenoz pétille de trouvailles à tous les niveaux de l’écriture. - Jean-Luc Bertini.

Gérard Fulmard ? Son autoportrait n’est pas flatteur : « Je ressemble à n’importe qui en moins bien. Taille au-dessous de la moyenne et poids au-dessus, physionomie sans grâce, études bornées à un brevet, vie sociale et revenus proches de rien, famille réduite à plus personne, je dispose de fort peu d’atouts, peu d’avantages ni de moyens. » Jean Echenoz écrit cependant Vie de Gérard Fulmard et fait de lui le héros de son nouveau roman.

Disons tout de suite aux lectrices et lecteurs qui se sont déjà laissé emporter par les voyages sinueux auxquels les a invités Jean Echenoz qu’ils peuvent acheter l’ouvrage les yeux fermés. Et les rouvrir (les yeux) en même temps qu’un livre dans lequel ils retrouveront tout ce qui fait le charme d’un écrivain à nul autre pareil. Se demandant au passage pourquoi il s’est fait attendre quatre ans depuis Envoyée spéciale, désormais au format de poche si on l’avait manqué (1).

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct