Avec Anne Méaux, une communication réglée au millimètre

A l’arrière-plan, Anne Méaux.
A l’arrière-plan, Anne Méaux. - afp

Elle a tout supervisé. Les punchlines (« Je n’ai pas fui la justice, j’ai voulu échapper à l’injustice »), la mise en scène (les documents projetés pour étayer la défense), le choix (et donc le tri) des 150 journalistes venus du monde entier qui seraient admis à la conférence de presse de l’ancien PDG de Renault-Nissan. C’est à se demander même si elle n’a pas donné son imprimatur aux gestes d’affection du fugitif envers sa femme durant ce moment de « mondovision » où elle apparaîtrait à de multiples reprises dans le champ des caméras, telle Hitchcock signant ses œuvres. La prestation de Carlos Ghosn, ce mercredi au Liban, a été réglée au millimètre près par Anne Méaux. Fondatrice et PDG de l’agence de communication française Image 7, elle avait débarqué dimanche à Beyrouth avec une petite équipe pour coordonner le travail des conseillers et des avocats.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct